Comment être moins stressé ou mieux stressé ?

 

 

Dans la vie, il faut se décider !

 

Alors pourquoi le Minimalisme ?

 

Ça a dû commencer comme ça !
Ou bien alors, peut-être … de cette façon là !

 

Quel démarrage dans cette histoire, tu ne t’es pas levé un matin, en te disant, tiens ça y est aujourd’hui, je n’ai plus envie de rien ! quoique… Très mauvais exemple parce que si je parle comme ça, on va dire : ça y est il était dépressif et maintenant il ne veut plus rien.

 

Il y a bien eu forcément, un moment où c’est devenu beaucoup plus clair dans ta tête quand même …
Cette petite voix expliquant que ça serait bien de changer un petit peu sa façon d’être.

 

Moi, pour ma part, j’ai toujours eu l’impression que c’est quelque chose que j’avais vraiment en moi…ah bon ! mais comment ça?
Conditionné ? Non, je ne crois pas, parce que là, c’est pas pour discuter de ce que j’ai pu avoir dans ma vie, ou les façons qu’on avait de gérer notre intendance à la maison que je te tente de dire tout ça .

 

Non, ça à du être une sensation ou quelque chose qui était vraiment là, mais qui n’avait pas encore, donner toute sa signification et son potentiel.
Et oui on la tous en nous cette sensation là !

 

Vérité enfin lâchée pas vraiment …

 

Bon j’arrête le suspens et t’explique grosso-modo.
Notre corps et donc, notre cerveau plus particulièrement, aime bien que les choses soient claires, il aime l’ordre.
Il ne supporte pas qu’on lui parle négativement, du coup il a moins d’efficacité quand tout est encombré et lui gêne sa vision.

Promis, je n’invente rien et j’invite les plus septiques à se renseigner.

 

Du coup on a tous à un moment donné fait ses premiers démarrages.
Du coffre à jouets à ranger, d’un fameux nettoyage de printemps, d’un déménagement d’une chambre refaite ou pour plus grande, ou plus simplement car ça devenait vraiment à la limite du supportable.
Donc on a tous commencé par vouloir faire les choses de façon simple claire et organisée.

 

Moi j’ai encore en mémoire un fameux gros déménagement que mes parents avaient préparé parce qu’ils vendaient cette maison et que ça faisait plus de 20 ans qu’ils accumulaient des choses.Je passe l’inventaire …
Bref, il fallait bien trouver une solution à cette nouvelle vie.
Il fallait faire des cartons, des cartons et encore des cartons !

Ce devait constituer un nouveau départ.

Alors bien sûr c’est un souvenir qui remonte déjà à plusieurs années.
Il n’en reste que des bribes d’informations et de souvenirs.
Mais j’ai de façon banale en moi, eu toujours ce côté : après la bataille le nettoyage.

J’ai toujours été fasciné par tout ce qui était ingénieux et bien pensé.

Souvenir, des premiers petits téléviseurs avec cet écran 16/9.

À l’époque c’était le fleuron de la technologie,une vraie petite révolution…
On avait le droit au format de cinéma et une résolution qui a l’époque était vraiment bluffante.

 

Je venais d’emménager dans mon premier studio et bien sur, faute de place je me disais que ce petit modèle Sony (pas bien je site la marque) prendrait une place mini pour une importance maxi.

Pour ceux qui n’ont pas vécu l’époque, c’est à dire les plus jeunes donc les plus beaux, c’était encore le gros téléviseur avec l’arrière énorme.
Pas d’écran plat, pas d’écran incurvé pas de 4K .
Simplement, une grosse glacière avec un format qui allait bien.

 

Et oui…

 

Petit rappel supplémentaire, Internet existe….mais un foyer sur 5 en ont fait l’acquisition et les portables heu….oublie ça, trop long à développer !
Cet intérêt du compact, des combos était pour moi vraiment une passion.

Et puis les événements ont relativement changés en 20 ans, et là je ne t’apprends rien…
L’informatique, c’est quelque part fait détrôné par l’Internet et sa culture envahissante,débordante,passionnante.

D’un seul coup, une masse d’informations arrive chez nous sur tous nos ordinateurs et smartphones qui fait de nous des informateurs en puissance.

“Accès pour tous et un clic sur la toile”

On s’est tous renseigné sur le nouveau régime.
L’ envie de suivre la nouvelle mode.
Le grand chamboulement de notre intérieur.

Souvent accompagné de terminologie et d’explications venant des quatres coins du monde.

Il y a eu pour certains, des prises de conscience qui ont changés leur façon de voir les choses.
Des gens ont dénoncé, et nous ont permis de détenir enfin des vérités.Apparemment, à moins que la vérité soit ailleurs …

Notre cerveau se délecte de tout ce nectar et prend toute sa splendeur ! Grandiose …
Pas si évidant que ça !

Les gens ont commencé à avoir un peu trop d’informations et de jugements…voir critique et analyse facile.
Ils se sont réfugiés dans divers thèmes en détenant leur vérité. J’en suis la preuve, c’est pourquoi ce blog existe.

Alors dans de nombreux domaines on a trouvé un développement personnel : religion,culture,art,santé pour ne citer qu’eux…

Ex consommateur compulsif (oui c’est important d’avouer ses fautes), je me suis mis à tester pas mal de choses.
Pour la santé avec l’alimentation et le sport, pour la vie quotidienne, pour le travail avec les méthodes,pour la culture avec la découverte dans le voyage et dans l’apprentissage…

 

Et dans tout ça , ce constat alors ? …

 

le bilan de toutes ces recherches ?
Et bien…. je dirais simplement cela : les choses reviennent et se répètent.

Moi-même, j’ai déménagé d’une grande maison pour une nouvelle vie.
Il a fallu que je trie et que je choisisse, que je tranche car ce n’était pas un déménagement de plus mais une nouvelle vie.

 

Et tout naturellement j’ai commencé à le faire et à m’organiser de façon à avoir cette fois-ci de beaux cartons en ayant toutes ces choses bien triées.

Alors j’avais déjà, je pense des prédispositions à cela.Je peux l’avouer, c’est vrai.
Mais, c’est devenu une évidence quand je suis tombé sur les premiers articles de blouse, il y a dix ans.
Ils m’ont rapidement dirigés vers des gens influents dans ce domaine.

 

C’est en lisant justement un livre parlant du minimalisme où j’ai été subjugué par les ressemblances que j’avais avec l’auteur.
Une ressemblance tellement flagrante que je me suis dit, c’est pas possible où est cette caméra ?

Mais non,pas de loft dans tout cela, je devais m’y faire : ça y est, c’est en moi aussi,je suis comme ça,

Ça veut dire que je suis minimaliste.

Dans son livre, j’avais vraiment toutes les étapes de ma vie qui se déroulaient.
Les étapes,les changements, le même ordre …bluffant !

 

 

Alors on va me dire c’est une coïncidence.
Et bien des hasards comme ceux la, moi j’en voudrais toute ma vie !
Ça a changé du au tout ma vie,ma vision mon état d’esprit tant pour mon travail que pour ma santé, en résumé pour mes choix.

 

Pour un des tout premier article, je souhaitais lui donner cette forme de témoignage.
J’aimerais faire comprendre à un maximum de lecteurs les choses suivantes.
Effectivement tout n’est pas parfait et ne le sera jamais…rien de magique là dedans.

Mais avec ce mode de vie, cette culture, cette philosophie, cet état d’esprit, on arrive à regrouper,assembler,comprendre,simplifier.

Autant donc essayer d’être meilleur.

Le mot stress n’est plus un ennemi mais maintenant il faut le définir avec les abréviations suivantes : Simplicité,Tâche,Repensée, ESSentielle.

Ça fait développement personnel exagéré ? … pas si sûr ! Et on aura tout le temps de le démontrer dans ce blog, promis !i

Et la suite de mon histoire alors ?

J’ai complètement changé d’activité.

Besoin de faire ce break et j’avais surtout besoin de faire ce changement de carrière, en gardant ce que je savais faire de mieux et en le mettant au service d’une autre activité.
J’aime le défi, et en l’occurrence celui-ci n’était pas mal.

 

Ce changement n’était pas dû à un échec, au contraire…
J’avais fait le tour et il était temps et logique de passer à autre chose.

 

J’ai commencé à me renseigner sur ce que je voudrais faire.
La vente est quelque chose qui m’intéresse depuis longtemps car une partie de mon ancienne activité le demandait.
Je cherchais donc dans ce domaine mais de façon moins traditionnelle.

 

Il me fallait une autre piste, il me fallait quelque chose qui me corresponde,quelque chose de nouveau.
Le commerce, le marketing, l’Internet, des moyens divers de vendre, ont commencés à orienter mes recherches.
Et puis j’ai trouvé des témoignages de gens intéressants et fascinants à suivre.

 

Continuer en parallèle ma petite aventure minimaliste était bien sur logique et indispensable.
Toujours ce hobbie, s’impliquer toujours et encore dans la recherche d’objets les plus efficaces et les plus utiles.

 

Il est nécessaire de partir légèr !

 

Les voyages faisant partie de ma vie, j’avais déjà pas mal réglé certains problèmes.
Je n’avais jamais franchi d’énormes pas permettant une vraie “ Liberté “.
Car oui, si vous désirez être libre dans un premier temps, partir léger est une expérience sans comparaison aucune.

 

Trouver et avoir du confort, quand on voyage, tout en se limitant les objets que l’on emporte est un vrai défi et une immense sensation de bien être.
Ensuite, il permet d’appliquer cet leçon dans notre habitat et donc de nos vies quotidiennes.

 

Commençer l’expérience par un sac pour partir en vacances est idéal.En tout cas pour moi…

J’ai commencé des achats compulsifs de façon à obtenir des tests grandeur nature.
Et puis les objets se sont accumuler je sais….oouhh! Minimalisme c’est honteux !

 

Mais il fallait passer par là, peut être une dernière fois, pour comprendre la mécanique, et le vrai sens du minimalisme pour commencer à t’alléger.

Le symbole reste pour moi le sac.

 

Je possède quatre sacs sélectionnés dans différentes tailles, pour différents moments de la vie et qui permettent de remplir leurs fonctions au quotidien.

Actuellement, je suis capable de voyager avec un sac de 11 litres… oui oui, tu as bien lu !
Si je dois changer de cap, je peux monter à 24 litres.

 

Oui…c’est pas beaucoup mais, je possède dorénavant dix fois plus de choses utiles que lorsque je partais à mes débuts, et organisais mes premiers départs en vacances.

Une précision est que je fais parti des personnes les plus propres en France…alors on se calme !!!

Et ce bilan alors ?

J’ai trouvé ma voie et un nouveau métier.
Les personnes dans mon nouveau job, bien que parlant technique, j’y vois chez certains du minimalisme dans leur discours.
À nouveau du hasard….plus vraiment car on est attiré par ce que l’on est !

Faire du contenu sur ce thème, je souhaitais le réaliser.

 

Un podcast existe, c’est le “ RG podcast minimalism” (minimaliseume…pour la prononciation made in English).
Un épisode de dix minutes sur des sujets variés autour du minimalisme, voici le concept.

Le podcast est diffusé sur toutes les plateformes.
Il est situé en bas à droite de la page d’accueil du blog “RG minimalism”.

Des millions de personnes suivent la tendance minimaliste ou plutôt, correction de ma part, de cette philosophie de vie.

Premier article, premier essai, certains se reconnaîtront et d’autres seront intrigués…j’imagine même certains n’allant pas au bout du texte pour lire cette phrase.

 

L’idée du blog est de partager une

culture déjà bien validée.

 

Beaucoup de gens se demandent, pourquoi se limiter quand on peut avoir tout
Ils n’ont jamais rien eu, aimeraient avoir certaines choses.

 

Mais beaucoup ont consommé, et ont été au bout d’un cycle.

Alors non pas, pour renoncer en devenant extrémiste, mais tout simplement car ils ne veulent plus participer à cette pseudo compétition ou frénésie d’achat d’état compulsive.

 

J’ai concouru, maintenant pour moi, le minimalisme est né.

 

Bienvenue dans la nouvelle matrice, bienvenue dans ce Nouveau Monde, bienvenue dans un changement qui est le souvenir de notre naissance et des premiers pas où tout était gérer relativement simplement.

More is S.T.R.ESS (je suis devenu bon,moi en Anglais)

 

Richard